Galerie

Hadopi, les 1001 failles

Un petit récapitulatif ? Suffit de demander !

  1. Les connexions VPN sécurisées : gratuit ou payant (entre 4 et 10 euros par mois) selon la qualité du débit, mais tout ce qui circule est crypté et votre IP reste cachée. Cette outil existait avant Hadopi sur le web, mais depuis il a visiblement pris une toute autre ampleur.
  2. Les newsgroups encryptés : pour 10 à 15 par mois environ, des utilisateurs téléchargent cachés et à très grande vitesse les séries ou els films de leurs choix.
  3. La connexion wifi du voisin : c’est parfaitement illégal, mais quand il semble que les Wifi relativements ouverts (resto, bar) invitent au crime. A relativer tout de même, la connexion est souvent beaucoup trop faible, ou coupée régulièrement.
  4. Les réseaux peer to peer encryptés : on pense tout de suite aux gros réseaux P2P connus du plus grand nombre (eMule, Bittorent…). Mais des réseaux moins populaires, et encryptés (Freenet, ANTS) semblent avoir depuis tirés leur épingle du jeu. Créer une loi sur le web et le problème se déplace…
  5. Les partages entre collègues : la capacité des clefs USB ou des disques durs ne cessant d’augmenter et leur prix de baisser. Le bureau est bien en train de devenir un monde de hacker !
  6. Les direct download : les services de stockage de données sont devenus de plus en plus simples et permettent pour certains de télécharger complètement anonymement.
  7. Le F2F à la place du P2P : du Friend to Friend, un réseau d’amis qui ne partagent qu’entre eux, certains permettent de crypter ce qui est échangé entre les utilisateurs. « Open swarm » est l’un des plus connu et des plus prisés.
  8. Les sites de streaming : Youtube et Dailymotion ont été très largement surveillés et « nettoyés » depuis, mais il existe encore énormément de sites sur lesquels il est tout à fait possible de voir l’ensemble des séries de votre choix avant leur diffusion en France sans installer quoique ce soit, ni même un compte utilisateur. Dpstream.net est sans doute le plus connu d’entre eux. Une solution prisée par les moins « geek » des « pirates ».
  9. Les moteurs de recherche : il existe des moteurs de recherche spécialisés en MP3 ou films comme : « Skreemr », « AirMP3″, « beeMP3″, ou « MP3Realm » sont ceux que l’on retrouve le plus souvent sur les forums. Moins connu, la possibilité de préciser une recherche sur le Big G (alias Google) en précisant le type de fichier dans la recherche.
  10. Le streaming légal et gratuit : Spotify, Deezer, les sites de chaines TV comme TF1 ou M6… Certes, il y a de la publicité, mais ces services proposent aujourd’hui une vraie alternative. A quand un Hulu-like disponible en France ?
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s